Écho de presse

Lorsque le jazz s’attirait les foudres des critiques français

le 15/06/2021 par Virgile Iscan
le 04/05/2018 par Virgile Iscan - modifié le 15/06/2021
Le jazzman E. de Grace, 1931, Agence Meurisse - source : Gallica-BnF

En 1939, le be bop révolutionnaire n’a pas encore fait son apparition que le jazz fait déjà débat dans les parutions culturelles. En des termes, sans surprise, extrêmement racistes. 

Découvrez la sélection musicale RetroNews liée à l'article et tirée de BnF collection sonore dans le lecteur ci-dessus !

Le vendredi 23 juin 1939, dans les colonnes de la publication artistique Le Ménestrel, l’heure n’est pas à se demander à quelle date la Wehrmacht franchira nos frontières. Non, le moment semble plus propice pour un rappel à l’ordre culturel.

Selon le rédacteur en effet, le jazz, cette musique noire venue des quartiers populaires des États-Unis, est devenue, au cours des années 1920 puis 30, trop en vue, s’est imposée sur le continent européen (en France, donc) avec trop de fougue. Et il est grand temps d’y mettre le ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)

Sur le même sujet